Focus sur… L’accompagnement des publics primo-arrivants par les acteurs de la solidarité en Occitanie

La Fédération des Acteurs de la Solidarité Occitanie réunit les Structures de l’Insertion par l’Activité Economique (SIAE) et les structures qui accueillent, hébergent et accompagnent les migrants primo-arrivants (CHRS, CHU, CAVA, CADA, …). Ces acteurs rassemblés autour de la même mission d’accompagnement des publics en difficultés d’insertion sociale et éloignés de l’emploi ont des habitudes très variables de collaboration selon le territoire où ils opèrent.

En Occitanie, la Fédération locale a organisé le 8 juillet dernier une journée d’étude régionale à Mazères (09) à laquelle ont participé des structures venant de tous les départements. Consacré à l’insertion professionnelle des étrangers primo-arrivants, cet évènement avait pour objectif de mobiliser les adhérents sur l’opportunité de collaborer pour mieux accompagner ces publics. En effet, en 2020, le Pacte IAE, un dispositif d’État pour l’Inclusion par l’Activité Économique des personnes les plus éloignées de l’emploi en raison de difficultés sociales, professionnelles, ou de santé a ouvert la possibilité aux acteurs de l’accueil et de l’hébergement d’acquérir un agrément pour prescrire directement un positionnement des personnes qu’ils accueillent sur un emploi-SIAE dans une logique d’accompagnement global. Mais encore faut-il que ces structures connaissent leurs partenaires sur leur propre territoire.

Ainsi, cette journée a pu répondre aux problématiques de l’appropriation de la thématique emploi-IAE par les acteurs de la solidarité en favorisant l’interconnaissance des différents secteurs d’activité pour créer des opportunités de collaboration sur les territoires et favoriser l’accès à l’IAE des personnes primo-arrivantes. Les échanges entre participant.e.s ont portés sur les outils mobilisables pour favoriser cette collaboration : la réglementation du travail des étrangers (demandeurs d’asile, réfugiés statutaires, réfugiés protégés subsidiaires), la Plateforme de l’inclusion qui permet de développer les passerelles entre prescripteurs et acteurs de l’IAE, l’expertise dans la connaissance de ces publics du Forum Réfugiés Cosi qui a déployé son programme ACCELAIR dans les départements du 09, 31, 34, 46 et 82.

Ensuite, une grande partie des échanges a porté sur la formation à la pratique de la langue française de ces publics, un des freins principaux retenu à leur insertion professionnelle des migrants. Certains acteurs se posent la question de savoir « Comment intégrer des personnes allophones dans une organisation du travail prévue pour des personnes parlant le français ? ». D’autres ont présenté différentes réponses expérimentées sur le terrain : ateliers d’apprentissage au sein des structures d’accueil, collaboration avec des associations de proximité ou des opérateurs de formation locaux, expérimentation d’une formation SIAE de Français à visée professionnelle.

Pour avoir une vision plus globale de la situation, les organisatrices de la journée ont associé le Réseau des Plateformes linguistiques d’Occitanie qui accompagne les publics et les acteurs de l’insertion sur 8 départements depuis 2019. Représenté par Cosmopolitaine qui porte le dispositif de la Plateforme Linguistique en Haute-Garonne, l’intervention a permis que chaque acteur.rice.s présent.e.s prennent connaissance de l’existence d’une plateforme sur son territoire. Elle a permis également d’expliquer comment la mission d’accueil-évaluation-orientation-suivi dans une logique d’approche globale des Plateformes linguistiques permet d’accélérer le parcours d’apprentissage des personnes en difficultés avec la maîtrise de la langue.

Par ailleurs, Le Réseau des Plateformes linguistiques d’Occitanie appelle à formaliser un partenariat à l’échelle de chaque département pour que les acteurs de l’intégration et de l’insertion eux-mêmes s’appuient sur cette expertise et facilitent ainsi l’accompagnement des publics allophones dans leur insertion sociale mais aussi au sein des SIAE. En effet, les équipes des plateformes linguistiques aident aussi à révéler les compétences acquises dans le pays d’origine, compétences transférables en emploi accompagné. Rappelons aussi que la mission observatoire des Plateformes linguistiques permet de capitaliser les bonnes pratiques issues d’un territoire et de les diffuser auprès des autres acteurs présents dans les autres départements via son réseau régional. Ainsi, les équipes du Réseau des Plateformes linguistiques d’Occitanie se tiennent prêtes à collaborer avec la FAS Occitanie et leurs adhérents dans chaque département au service des publics.

Pour en savoir plus sur la FAS Occitanie, consulter le site ici.