FOCUS sur… le projet HORIZONS Occitanie pour l’intégration socio-professionnelle des jeunes réfugiés et demandeurs d’asile : Et le PIAL?

La Mission locale de la Haute-Garonne et la Mission Locale de Toulouse exercent une mission de proximité, avec un rôle essentiel : accompagner tous les jeunes sortis du système scolaire, âgés de 16 à 25 ans, qui le souhaitent ou qui en expriment le besoin, dans leurs parcours d’accès à l’emploi, à la formation et à l’autonomie sociale (santé, logement, mobilité, ressources, citoyenneté, sport, loisirs etc.). Le dispositif principal est le PACEA, Parcours d’Accompagnement Contractualisé vers l’Emploi et l’Autonomie qui permet de proposer aux jeunes l’ensemble de l’offre de service d’une mission locale (travail d’orientation, évaluation de niveau, Garantie Jeunes, stage professionnel, formation, emploi …).

Cet engagement des missions locales concerne aussi les jeunes étrangers, notamment auprès des Bénéficiaires de la Protection Internationale (réfugiés, bénéficiaires de la Protection subsidiaire – BPS) ainsi qu’aux jeunes ayant fait une demande d’asile en France depuis plus de 6 mois. Financé par le PIC (Plan d’investissement dans les Compétences) pour l’intégration professionnelle des réfugiés, les Missions Locales sont dotées de nouveaux moyens financiers et humains pour intégrer plus de jeunes étrangers dans les dispositifs d’accompagnement depuis mars 2020.

Ces jeunes étrangers sont issus d’horizons géographiques et de parcours de vie très divers, et bien sûr, la question de la formation de base et de la maîtrise de la langue française pour l’insertion professionnelle se pose pour une grande partie d’entre eux. L’une des réponses apportées à cette problématique spécifique aux étrangers est l’intégration dans le PACEA d’une action supplémentaire : le PIAL (Parcours d’Intégration par l’Apprentissage de la Langue). En Haute Garonne, cet accompagnement concerne prioritairement les jeunes extra-européens résidents signataires du Contrat d’Intégration Républicaine (CIR) de l’OFII qui ne disposent pas du niveau minimal de maîtrise du français, leur permettant une entrée dans les dispositifs d’accompagnement vers l’insertion professionnelle et à fortiori un accès au marché du travail.

Pour nous, formateurs la Plateforme Linguistique 31, l’objectif du PIAL étant de renforcer le niveau de français des jeunes étrangers primo-arrivants et sécuriser l’accès aux dispositifs de droit commun (Avenir Jeunes, Ecole de la 2ème Chance, EPIDE, Garantie Jeunes, IAE…), nous espérons que les conseillers des Missions Locales utilisent cette étape du PACEA dans le parcours plus large de formation de base des jeunes en vérifiant qu’ils ont déjà réalisé les formations de l’OFII. En effet, celles-ci permettent d’atteindre les niveaux élémentaires A1 et A2 du CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues), pour faire du PIAL la formation pour l’atteinte du niveau seuil de maîtrise de la langue française, le niveau B1, et ainsi faciliter l’accès aux formations de droit commun ou d’accéder directement au marché du travail.

Les Missions Locales se mobilisent, notamment au travers de L’ARML d’Occitanie (Association Régionale des Missions Locales) qui anime l’ensemble du réseau des Missions Locales de la Région. Elles engagent de nouveaux partenariats pour faciliter l’insertion des jeunes que vous pouvez visualiser sur la nouvelle plateforme numérique collaborative https://www.jeunes-refugies-occitanie.fr/ à destination des professionnels de l’insertion, pour les aider à orienter les jeunes vers la structure ou dispositif correspondant à leur besoin. Ce nouveau support illustre pleinement l’effort mobilisé à destination des jeunes étrangers avec la liste actualisée des référents « jeunes réfugiés » des Missions Locales, une foire aux questions très bien documentée et le référencement des partenaires locaux qui accueillent les réfugiés et BPS. Nous souhaitons à l’ensemble des équipes des missions locales de Haute-Garonne d’atteindre leurs objectifs au service des publics accueillis.